DENTS…à…DOULEURS

Dents ( taches, carie, gingivite) : Cela n’étonnera personne : l’alimentation et la santé de la bouche sont intimement liées. Par exemple, le sucre provoque des caries parce qu’il est la principale nourriture des bactéries qui grignotent littéralement les dents. A l’inverse, l’absence de vitamines C et de flavonoïdes provoquent des saignements de gencives et une mauvaise santé buccale au point de perdre ses dents. Plus largement, l’impact de la santé buccale sur l’ensemble du corps est de mieux en mieux connu : des bactéries gingivales ou dentaires peuvent provoquer des inflammations, des troubles cardiaque…Si vous voulez garder un joli sourire, croquez la pomme ! Si il y a trace de sang sur la chair : faiblesse gingivales

Déprime : Voilà bien longtemps qu’il n’y a plus aucun doute : l’alimentation influence directement notre humeur. Le plus court chemin pour s’en rendre compte est de boire un petit verre de trop…Mais plus subtilement, les rouages de notre baromètre interne sont « bien huilés » Oméga3 tandis que certaines substances alimentaires provoquent la sécrétion de messagers apaisants. Et, bien entendu, reste le crucial problèmes des vitamines de l’humeur ( A B C) ainsi que les minéraux , si précieux pour notre équilibre nerveux. Comment ? Magnésium et fer

Diabète : Bien sûr, vous savez que le sucre et diabète ne font pas très bon ménage. Mais saviez vous qu’il y a sucre et sucre ? Que les glucides du pain blanc, du riz blanc, des pâtes blanches ont un index glycémique élevé, donc aussi mauvais pour le pancréas (insuline) que le sucre des bonbons ou des sodas ? Et savez vous que les « mauvaises graisses » posent au moins autant de problème au diabète que le sucre ? Et comme il n’est pas question de se quitter sur des mauvaises nouvelles, saviez vous que certains aliments permettent de réguler la glycémie ? Que d’autres protègent les yeux, le cœur, les vaisseaux sanguins ou même les reins, points névralgiques du diabète ? Saviez vous, enfin, que l’on pouvait prévenir l’immense majorité des diabète de type 2 en regardant ce qu’on met dans notre assiette ?

A bannir : tout sucre blanc (pâte blanche, riz blanc, pain blanc), biscuits , sucreries, charcuterie, friture, boisson gazeuse sucrée, alcool, biscuits apéritifs

Privilégier : Omega 3 et 6, pain complet, riz complet, pâte complet, fruit et légume, huile d’olive, huile de noix, viande blanche., poissons

Le moment de nettoyer votre corps et de le recharger en bons aliments

Causes éventuelles : manque de tendresse et ne dévoile pas la sienne

Diarrhés : Quelle que soit la cause de vos diarrhées, inutile de l’aggraver en ingurgitant des aliments qui accélèrent le transit ou l’accentuent la déshydratation. Au contraire, d’autres ralentissent le tout ou se montrent féroces envers les microbes responsables de votre état. Et si vos diarrhée sont vraiment fréquentes, appliquez la règle d’or : faites de nombreux petits repas par jour (toutes les 4h) . Deuxième point important : limitez les légumes secs et les céréales complètes, mais n’en déduisez pas pour autant que les fibres « donnent » la diarrhée. En lestant les selles, elles participent au contraire au rétablissement, à condition d’être consommées avec parcimonie.

Cause éventuelle : rejet de ce qui nous convient pas, sensation de prise au piège

Diverticulose/Diverticulite (constipation) : La divertoculose est caractérisé par l’apparition de diverticules (sortes de petits sacs) le long du côlon, elle touche 1 sénior sur 3, voire sur2. Alors que c’était une curiosité médicale, rarissime, il y a encore 100 ans. Pour évitez qu’elle dégénère en diverticulite, c’est à dire la même chose mais avec des inflammatoires très douloureuses, le maître mot, sont les fibres. Plus on en consomme, mieux ça vaut : rétablir et favoriser le transit est une priorité absolu. En corollaire, luttez au jour le jour contre la constipation. Attention : en phase de diverticulite aiguë, l’alimentation change du tout au tout (hospitalisation) et en attendant un retour à la normale, on réduit au maximum, au contraire, l’apport de fibres, résidus, grains, pelures…

Dos ( mal de ) : D’accord, un dos qui coince à cause d’un déménagement, c’est généralement parce qu’un effort brusque doublé d’un mauvais mouvement est venu assiéger votre colonne vertébrale, habituellement peu sollicitée. Mais pour tous les bloqués chronique de la colonne, stressés en tout genre qui « somatisent » dans les omoplates, la nuque ou les reins, sachez qu’une alimentation inadaptée (notamment acidifiante) est un facteur majeur de contractures, courbatures et au final, douleurs dorsales pourtant facile à éviter.

Faire de la gym douce 10 min/jour

Cause éventuelle : porter le poids de quelqu’un ou de quelque chose

Douleurs : Il existe des aliments aux propriétés anti douleur bien établis, tels que le piment ( pour sa capsaïcine) ; la menthe (menthol) ou le café (caféine). Mais d’autres ont montré das capacités extraordinaires pour prévenir l’inflammation, facteur majeur de nos petits et grandes souffrances physiques en ca bas monde…Et les études montrent formellement qu’en les consommant régulièrement , plusieurs fois par semaine, on réduit très nettement le nombres de crises de migraines ou de pousssés inflammatoires-selon la situation. Tandis qu’au contraire, d’autres aliments favorisent justement l’inflammation….

Cause éventuelle : cumuler le mal être des autres, charge émotionnelle à évacuer

En cours de saisie…