IMMUNITE …à …RHUMATISME

Immunité : (renforcer) Notre système immunitaire est sur le qui vive car notre corps est sans cesse « approché » par des dizaines de millions de substances, pour la plupart inoffensives. Bien réglé, il joue parfaitement son rôle. En revanche, trop « fort », il peut provoquer des allergies (considérant injustement un aliment ou un pollen comme une agression grave, il déploie un arsenal de ripostes disproportionnées) et des maladies auto immunes (nos anti corps, destinés à lutter contre l’ennemi, se retournent contre nous même, avec hélas toute la force de frappe dont ils disposent) ; Et à l’inverse, « trop faible », il laisse passer les microbes, nous condamnant à enchaîner les infections ORL, les poussées d’herpès et autres troubles. Une bonne immunité n’est possible que grâce à un sommeil suffisant, une hygiène de vie correcte, un statut nutritionnel optimal et un écosystème intestinal en bon état.

Je préconise une détox et une cure de 90 jours de probiotiques et de supers aliments à renouveler au printemps et à l’automne

Indigestion : L’indigestion, c’est quand on n’arrive pas à digérer. C’est long, c’est long, ça n’en finit pas. On se sent lourd, mal, gras, nauséeux, bref : on ne le fera plus. C’est à dire : on ne mangera plus autant, plus de ça, on ne reprendra pas 15 fois des plats, on ne s’attablera plus dans un état de stress intense, on n’avalera plus un sandwich dans la rue à toute vitesse, surtout quand il fait froid. E, attendant, comment se sentir mieux ? En tamponnant l’acidité de l’estomac , obligé de fabriquer des litres d’acide pour digérer tout ce que vous avez osé avaler, et en confiant sons système digestif aux aliments qui soulagent.

Donc, c’est bien sûr, vous ne le referez plus ?

Gingembre, brocoli, papaye, privilégiez une alimentation alcaline le temps de retrouver un confort gastrique

Libido : Il y a des hauts et des bas. Surtout des bas ? Avez vous déjà songé que l’alimentation influait fortement sur le moral ? Imaginez votre état d’esprit avant de manger une platée de haricots verts avec des fils. Et maintenant, avant une bonne mousse au chocolat. Alors ? Et que votre assiette avait aussi un lien direct avec la santé de tout le « matériel » nécessaire à l’acte sexuel : fins vaisseaux sanguins alimentant les organes sexuels, fluidité sanguine, sucre à IG bas pour une bonne endurance, etc. A table les amants, on ne sert pas n’importe quelle mixture.

Ongles/Cheveux/Peau : L’ongle est principalement constitué de protéines appelé Kératine, la même que le constituant majeur de de la peau et des cheveux. La repousse d’un ongle complet de doigt dure 6 mois, celle d’un ongle d’orteil , 1an. Cela n’a l’air de rien mais c’est du travail. ! Les anomalies esthétiques de l’ongle sont rarement dues à des carences alimentaires, et notamment pas les petites tâches blanches que l’on observe parfois : rien à voir avec un mythique manque de calcium, il s’agit juste d’une bulle d’air coincée au moment de la fabrication de l’ongle… Cependant, des ongles « moches » (comme des cheveux ou une peau ternes) reflètent souvent une mauvaise circulation sanguine et/ou hygiène alimentaire médiocre, avec un manque probable de vitamines A, B et C . ou de certains minéraux tels qu le soufre. Et bien, qu’attendez vous pour manger du chou ? Des lentilles ? Des œufs ?

Mésonutriments recommandés :

Oméga 3

Ou compléments alimentaires

Psoriasis : Cette maladie cutanée est multifactorielle. Le corps produit de la nouvelle peau sans éliminer l’ancienne, d’où « embouteillage » sur le site, apparition de plaques, desquamation, etc. Quels que soient les aspects psychologiques et thérapeutiques à prendre en compte, il y a toujours un problème avec les acides gras. Ne pas aggraver son cas de ce côté là, c’est déjà un bon point !

Causes éventuelles : séparation non accepté (divorce, deuil, départ…)

Rétention d’eau : Quand on garde trop d’eau dans son corps. C’est mathématique. On prend du poids (des kilos d’eau), des jambes (en poteau), on se plaint d’être bouffi.En dehors de l’aspect esthétique de la chose, un tout autre problème concerne les conséquences médicales : tout ce poids à porter , tout ce liquide à faire circuler, cela fatigue l’appareil locomoteur, le cœur, l’appareil circulatoire. Tout cela vous paraît flou, ne vous parle pas ? Et « maigrir du bas », ça vous parle mieux ? Alors on y va :

1 On raye définitivement de son vocabulaire l’abus d’aliments trop salés et /ou sucrés, et l’insuffisance de fruits et légumes

2 On se rend le plus souvent possible à la piscine pour des séances d’aquagym, ou , au moins, de natation, selon le grand principe : l’eau attire l’eau…

Causes éventuelles : refuse d’évacuer des émotions

Rhumatismes : les rhumatismes ont une forte composante inflammatoire. Rien d’étonnant, donc, à ce que des aliments renfermant des substances anti inflammatoires se révèlent efficaces non seulement pour prévenir les douleurs, mais aussi les soulager. A l’inverse, les aliments « pro inflammatoires » (produits industriels riches en mauvais gras, en sel, en sucre…)sont à consommer avec la plus grande modération, voire à éviter carrément en période critique !